En Brabant wallon, certaines communes s’engagent pour les VAP, et la vôtre ?

Entre 2009 et 2011 : les VAP étaient proposées comme une expérience pilote en Brabant wallon.
En 2012 : on a annoncé que les VAP continueraient dans toutes les communes intéressées.

Depuis 2013, les communes doivent indiquer si elles poursuivent l’expérience VAP ou pas.

Cette invitation sera lancée chaque année :
- Il se peut que les nouveaux Collèges communaux n’apportent pas d’emblée leur soutien aux VAP.
- Pour que l’antenne se développe il faut bien sûr que l’Echevin de la Mobilité l’intègre explicitement parmi les offres de la Commune.
- Les habitants ont aussi leur mot à dire et leur rôle à jouer, pour amener de nouveaux membres, pour convaincre leurs élus locaux de l’intérêt des VAP dans leur commune.

Engagement des communes

Certaines communes ont répondu à l’invitation à s’affilier aux VAP en 2013 . Ci-dessous les réponses reçues.

Lorsque la commune s’affilie à l’ASBL VAP par un versement qui couvre l’inscription de ses membres (4 euros par inscription payable une seule fois) , l’antenne garde le nom "d’antenne communale" .

Lorsque la commune refuse cette affiliation, on parlera "d’antenne locale". Et on compte sur les habitants pour convaincre leur Bourgmestre de l’intérêt des VAP qui permettent de se déplacer à peu de frais !

IMPORTANT : les antenne restent ouvertes dans TOUTES les communes ! Et l’ASBL VAP continue bien sûr à envoyer le "KIT du VAPPEUR" à tous les nouveaux membres !

REPONSE DES COMMUNES POUR 2013


BRAINE LE CHATEAU : accepte
COURT ST ETIENNE : accepte
CHAUMONT-GISTOUX : accepte
GENAPPE : accepte
ITTRE : accepte
LASNE : refuse
WALHAIN : accepte
WAVRE : accepte

Plan du site   |   Liens   |   Spip   |   Vertige.org