Ce dimanche, en route pour le « VAP Tour »

Voir en ligne : http://archives.lesoir.be/ce-dimanc...

vendredi 18 juin 2010

MEUWISSEN,ERIC
Vendredi 18 juin 2010

Mobilité Du covoiturage sous forme d’autostop de proximité

Mais à quoi servent ces poteaux verts qui apparaissent le long de nos routes ? Tout simplement à signaler un réseau VAP (voiture à partager). Soit un réseau de covoiturage local, sous forme d’auto-stop de proximité entre habitants d’un même quartier. L’objectif étant de parcourir de courtes distances pour se rendre à une gare, un arrêt de bus, une grande surface… Vingt et une des vingt-sept communes du Brabant wallon ont déjà créé une antenne sur leur territoire. Le système vient d’être instauré à Waterloo sous la férule de l’échevin de la Mobilité Alain Schlösser (MR).

Les Brabançons wallons auront l’occasion d’en savoir plus à l’occasion du premier « VAP Tour » qui sera mis en œuvre ce dimanche 20 juin de 14 h à 18 h. Pour la circonstance, une trentaine de jeunes vous invitent à un parcours sous forme de rallye en auto-stop.

Le rendez-vous est fixé à la gare de Boitsfort pour constituer des équipes de deux et remettre à la fois casquette et brassards pour être bien visibles. L’objectif est de donner une visibilité aux « vappeurs », tout en distribuant des dépliants expliquant brièvement le concept aux automobilistes et aux passants. Le parcours sillonnera le Brabant wallon pour arriver à 18 h à Louvain-la-Neuve (1) .

Comment bien « vapper » ?

Concrètement, piétons et automobilistes s’inscrivent comme membres à l’antenne VAP de leur commune et reçoivent leur « Kit du vappeur » : une carte de membre personnelle et une vignette VAP pour la voiture. Ensuite, les uns et les autres se mettent gratuitement à « vapper ». Le piéton fait signe aux automobilistes à l’aide de son badge VAP et d’un carton qui indique sa direction. L’automobiliste indique qu’il est membre en affichant sa vignette VAP. Il prend le piéton. Des zones VAP sont réparties dans les communes pour faciliter les rencontres. Mais l’auto-stop peut se pratiquer partout où la sécurité le permet.

À Waterloo, douze haltes sont au menu. Elles sont signalées par les fameux panneaux. Il y a des arrêts à la maison communale, à la drève Richelle, à l’entrée du Waterloo Office Park, à l’église Saint-Anne, rue Coleau, chemin des Noces, Place Jean Charles, avenue de Petits Champs, avenue Bourgys et avenue Florida…

Le collège a décidé de prendre à sa charge les frais d’inscription dans le réseau. Les cinq euros à régler lors de l’inscription seront donc par la suite remboursés. Les inscriptions s’effectuent à l’aide d’un formulaire en ligne (2) ou aux guichets de l’administration communale et dans certains commerces de Waterloo.

(1)Rens. Claire Laloux 0474-97 04 27.

(2) mobilite@waterloo.eu. Informations au 02-352 9914.

Plan du site   |   Liens   |   Spip   |   Vertige.org