La Libre Belgique, - Jacques Mercier

Monsieur Dico les VAP

Monsieur Dico
PAR JACQUES MERCIER

Mis en ligne le 28/09/2005

Les VAP

Un nouveau sigle est apparu dans les colonnes de notre Libre : les VAP, soit les Voitures A Partager. Cette appellation est née à l’occasion de la « semaine de la mobilité » et concerne les automobilistes et les piétons qui veulent donc faire du covoiturage. D’ores et déjà c’est un acronyme puisque qu’on dit « vap », comme dans les « vaps », les vapeurs ! J’ignore s’il existe des règles de dépôt, de protection des sigles ? Mais je signale à Claire Van Bellinghen, initiatrice du projet chez nous, qu’il existe par exemple une association française VAP, Vivre Au Présent, que dans un ministère français on trouve la VAP, Validation des Acquis Professionnels ; qu’en informatique VAP signifie Value Added Process ! Et puis, de manière pittoresque, dans un article où la siglaison n’était pourtant pas très utile, mais uniquement un effet voulu de mode, je lis « vap » pour voiture à pédales ! Dans « La grammaire est une chanson douce », l’admirable petit livre récent d’Erik Orsenna, on peut lire : « Tous les mots sont des outils. Ni plus ni moins. Comme les voitures. Des outils techniques, des outils utiles. Quelle idée de les adorer comme des dieux ! » Pour en revenir au mot familier « vape » : être dans la vape, dans les vapes, c’est être dans l’hébétude due à la somnolence, à un choc, un malaise, une drogue... Et en argot, utilisé entre autres par Alphonse Boudard, la vape est une situation confuse, voire suspecte. « Je descends l’escalier, telle Line sur les degrés du Casino, les jupes de nuit ramassées sur le bras, les nattes embrouillées, les yeux miteux, encore dans la vape. » (Albertine Sarrazin « La cavale »)

© La Libre Belgique 2005

Plan du site   |   Liens   |   Spip   |   Vertige.org